Journal d’une maman glandeuse : l’idée

Journal d’une maman glandeuse : l’idée

Devenir maman c’est quand même un gros changement !

 

(je parlerai bien de révolution mais j’ameuterai les soixante-huitards qui nous entourent et on est toujours trop loin d’imaginer les conséquences que cela peut avoir :p).

 

Nous concernant avoir un premier enfant ne suffisait pas, nous aimons bien les grosses perturbations …

 

A 5 mois de grossesse, nous avons appris la mutation de mon mari,

« J’irai où tu iras, mon pays sera toi … »

 

A 7 mois de grossesse, mon mari vivait à l’étranger et moi, TANGUY, je retournais vivre chez mes chers parents avec mon énooorme bidon…

 

A 9 mois de grossesse, nous trouvions un appartement … (mieux vaut tard que jamais 😉 )

 

Le jour de l’accouchement, mon mari sautait dans le TGV avec l’angoisse de rater le grand moment (ce qui n’est pas arrivé vu que l’accouchement a duré une petite douzaine d’heures… chanceux le mari…).

 

Deux semaines après la naissance de boutchou, nous emménagions dans un nouvel immeuble, dans une nouvelle région où évidemment je n’avais pas encore pu demander une place en crèche.

Déménager, emménager, accoucher et chômer…

 

« Chômer » ….

Avec un nourrisson c’est un concept qui n’existe que dans l’esprit de nos chers et tendres époux …

Réveils toutes les 4 heures, biberon, changement de couches ou mieux : fuite de couche, bain, déshabillage, linge à laver, habillage, pleurs, balades, coliques, pleurs, bercement, calins, dodo …

Il est 19h00.

… (Papa entre du travail.

Il observe : la maison est aussi propre que ce matin, bébé dort dans son lit.

Il en conclut (c’est un homme) : il ne s’est rien passé de la journée, ça doit être vachement sympa pour ma femme de ne rien faire).

« chérie tu me prépares un petit apéro ?

On mange quoi ?

Je suis crevé !

Il a été sage aujourd’hui ?

Il est ou mon pyjama ?

Tu n’aurais pas vu ma carte de parking ? »

 

En clair, c’est reparti pour une journée mais cette fois avec grand bébé …

 

Plaintes, préparation du repas, douche, table à mettre, diner, table à débarrasser, sol à laver, linge à faire et enfin dodo …

 

Pour deux petites heures puisque Boutchou aura faim vers minuit puis vers 3 heures du matin …

 

Bref, je n’ai jamais autant été occupée que depuis que je suis à la maison. Et sans place en crèche, je suis consciente qu’il sera difficile de rechercher et trouver un nouvel emploi rapidement.

 

Papi, Mamie, tonton, tata et les amis, étant restés à Paris (j’ai tenté de rapatrier tout le monde avec moi sans succès) il n’y a pas grand monde pour prendre le relai même quelques heures…

 

Je me fais une raison et je profite de la chance que j’ai de partager de merveilleux moments avec boutchou…

 

L’été arrive, famille et amis décident de nous rendre visite à tour de rôle dans le petit paradis où nous vivons désormais …

 

C’est par une belle journée de Juillet, les pieds dans l’eau, que ma chère Alicia m’a demandé « mais si tu ne devais plus être avocate qu’est ce que tu ferais ? », après l’idée de la création de la boutique de mode, je me suis souvenue de mon rêve de toujours « écrire et partager ». C’est elle qui a eu l’idée de créer ce blog et son cher époux que je remercie trop beaucoup qui l’a réalisé (le couple d’enfer !).

 

Pour l’idée : Merci Malice,

Pour la réalisation : Merci Ilan …

Pour l’inspiration : Merci aux deux hommes de ma vie et à tous ceux qui gravitent autour de nous.

Share This Post

1 Comment

  1. Benhamou - 7 septembre 2015

    bravo ma belle cousine c est tres beau et bien écrit :)))
    Et toutes mes félicitations
    Prends soin de toi
    Gros bisous

Contactez-Moi !