Embauche et vie de famille …

Embauche et vie de famille …

Jusqu’à présent, je pensais que les recrutements se faisaient au regard du CV, des expériences et des compétences du candidat, sauf rares exceptions…

 

Ben non… le recrutement se fait aussi, et plus souvent qu’on l’imagine, au regard de l’âge du candidat, ou pour être plus précise de la probabilité que la candidatE s’absente pour un congé maternité ou tout autre évènement en lien avec sa vie de famille …

 

Et à 28 ans, l’âge auquel les femmes ont en moyenne leur premier enfant en France, on représente un gros risque pour la société, comprenez l’Entreprise …

(S’agissant de la Société avec un grand S le risque du moment c’est plutôt la famille LEPEN…)

 

A un entretien …

 

  • « Bonjour Madame, je suis ravi par la lecture de votre CV, il apparaît qu’effectivement le poste vous conviendrait parfaitement ! Pouvez vous me parler plus précisément de vos expériences professionnelles ?

  • BLA BLA BLA BLA BLA BLA

  • Ecoutez, je pense que nous pourrions faire équipe, quand pouvez vous commencer ?

  • (au pays des bisounours) Je dirai dans un mois, le temps de trouver une nounou pour mon fils.

  • AH OH vous avez un bébé ?

  • (comprenant la grosse boulette) oui

  • il fait ses nuits ?

  • (Pas du tout mais au point ou on en est …) oui bien sur depuis longtemps !

  • c’est merveilleux les enfants

  • (hypocrite) »

 

Quelques jours plus tard :

 

« Bonjour Madame, nous sommes absolument désolés mais votre CV ne correspond pas au poste proposé… »

 

OH SURPRISE …

 

Il est quand même extraordinaire, qu’un profil corresponde parfaitement AVANT l’annonce de l’existence d’une vie familiale et plus du tout après …

 

Oui, la discrimination à l’embauche est une faute et des sanctions existent mais ce que l’on espère lorsque l’on postule à un poste c’est de l’obtenir, pas d’en sortir avec un procès à intenter …

 

D’autant que, soyons honnête, la preuve de cette discrimination sera difficile à apporter puisque le recruteur trouvera toujours une autre façon « politiquement correcte et juridiquement acceptable » de vous recaler.

 

Alors !!! … la solution ??? …

 

 

Le saviez vous ?

 

  1. La loi garantit à chacun le respect de sa vie privée (article 9 du Code civil).

 

  1. Les informations que l’employeur peut demander à un candidat ou à un salarié doivent avoir un lien « direct et nécessaire » avec l’emploi proposé ou la procédure d’évaluation. Le salarié doit répondre de bonne foi à ces demandes d’informations (articles L. 1221-6 et L. 1222-2 du Code du travail).

 

Conclusions : Les questions concernant la vie privée et n’ayant pas de rapport avec le travail sont interdites.

 

Peut on alors considérer que face à ces questions interdites le salarié est exempté de son obligation de bonne foi?

Autrement dit qu’il lui serait permis de répondre de mauvaise foi à une question sans lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou la procédure d’évaluation?

 

A méditer…

 

Si vous avez été victime d’une discrimination et que vous souhaitez vous défendre n’hésitez pas à me contacter en message privé.

 

Pour recevoir les prochains articles « Droit et maman » ainsi que les billets des autres rubriques, abonnez vous à la newsletter, c’est gratuit et sans obligation d’achats :p !

 

XOXO

Share This Post

Contactez-Moi !